Sonophilie

Conseils guitare aux débutant

Au moment où je tapes ces mots, je me considère moi-même encore comme un débutant, après un an de pratique totalement autodidacte et quelques mois de cours hebdomadaires. Mais ce laps de temps m’a permis d’identifier un certain nombre d’erreurs que j’ai faites et d’autres que j’ai su esquiver. En voici donc un tour d’horizon, que je publie ici afin de, peut être, permettre à certains de se les épargner.

Rendez-vous physiquement dans une boutique locale

Au point de développement auquel se trouve aujourd’hui le commerce en ligne, on trouve de tout à tous les prix, y-compris parfois à des prix suspicieusement alléchants.

Pour ma part, lorsque (à 44 ans) j’ai décidé que cette fois ça y était, j’allais essayer de me mettre à la guitare électrique, j’ai fait la démarche d’aller voir une boutique locale, qui allait devenir mon fournisseur attitré.

Là, on m’a fait asseoir, prendre quelques guitares en main et posé diverses question pour me « profiler » en tant qu’aspirant guitariste. Amateur de Metal ? Et les gros sons rythmiques d’avantage que les solos endiablé ? On préfère le simple, le sobre et le solide au clinquant et flamboyant ? On va donc rester sur une un guitare 6 cordes sans vibrato et avec une forme relativement conventionnelle (la flying V, on verra ça pour une éventuelle seconde guitare si je persiste). Et bim, je ressort de là avec une bonne proposition, dans mon budget, qui tient bien la route et dont je n’ai rien eu à regretter par la suite.

Si j’avais pris le parti de tout commander en ligne :

  • J’aurais perdu un temps fou à tout regarder, à tout comparer et à voir se qu’en disent tous les forum et toutes les vidéos Youtube.

  • Je me serais peut être dirigé vers un choix snob qui aurait complètement explosé le budget que je m’étais fixé au départ pour du matériel complètement surdimensionné pour une première guitare qui sera utilisée pour apprendre et voir si on trouve ça suffisament intéressant pour persévérer.

  • Ou alors, au contraire, j’aurais pu être tenté par tirer les prix un maximum vers le bas, et tout le reste avec. J’aurais ainsi pu me retrouver avec du matériel qui m’aurait limité dans mon apprentissage et peut être conduit à abandonner (sans que je m’aperçoive que le problème pouvait provenir du matériel).

Prenez des cours

Quand je me suis décidé à apprendre à jouer de la guitare, je suis parti sur une démarche autodidacte avec une méthode correspondant à mes aspirations.

Cette approche n’est pas dépourvue de mérites. Mais elle a également ses limites.

Le principal problème est que le livre se comporte comme un cours magistral. Son auteur aura beau avoir fait de son mieux pour concevoir une méthode aussi didactique que possible, il ne sera pas présent avec vous pour insister sur quelques points qui pourraient vous poser problème à vous en particulier.

En pratique, cela fait une énorme différence. Un professeur pourra vous observer faire vos erreurs et ainsi vous les signaler et vous aider à les corriger.

Je parle en particulier d’erreurs de posture et de position des doigts au tout début de l’apprentissage. Le risque est de prendre un mauvais « pli » qui sera ensuite d’autant plus difficile à défaire que l’on aura appris toute la suite avec ces mauvaises habitudes … jusqu’à ce qu’éventuellement elles nous empêche de passer au niveau suivant et que l’on ait l’impression de se retrouver face à un mur infranchissable.

Pour prendre mon exemple personnel, j’avais pris l’habitude, lors de ma première année autodidacte, d’effectuer mes accords de puissance simple (à deux notes seulement) non pas avec l’index et l’annulaire, mais avec l’index et l’auriculaire (comme semblait le tolérer la méthode, peut être sans insister assez sur le fait que ce serait « au début »). Cela allait vite devenir bloquant pour passer ensuite à des formes d’accords plus complexes.

Je n’en étais pas encore là quand je me suis décidé à prendre mes premières leçon. Mais, en feuilletant ma méthode d’apprentissage dans les leçons suivantes de celle à laquelle j’en étais, je sentais bien que cela allait finir par arriver.

J’ai donc décidé, dans un premier de temps, de prendre juste quelques leçons avec un professeur pour corriger des postures. Puis, voyant des progrès bien plus rapidtes que quelques semaines de leçons qu’en de longs mois de pratique autodidacte, j’ai décidé de continuer.

NB : J’ai pu rencontrer mon professeur par l’intermédiaire de ma boutique locale. Une autre bonne raison de fréquenter ce genre d’établissements.

Pratiquez fréquemment, si possible quotidiennement

C’est là quelque chose que j’ai expérimenté dans bien d’autres domaines : quand il s’agit d’acquérir des compétences, la fréquence de la pratique est cruciale.

Pour m’y mettre sérieusement, je me suis appliqué à pratiquer mes exercices de guitare une demi heure chaque jour. Cela représente trois heures et demi par semaine. Mais il vaut bien mieux faire une demi heure chaque jour que trois heures et demi chaque dimanche.

Cela a à voir avec la façon dont fonctionne notre système nerveux.

Copyright © 2020 Guillaume Ponce
Creative Commons - Attribution - Partage dans les mêmes conditions