Sonophilie

Qu’est-ce que le Metal ?

Le Metal est évidemment un genre musical. Mais qu’est-ce qui le caractérise ?

Déjà, pourquoi ce nom ?

Le Metal est un dérivé du Rock. Or le Rock, terme qui désigne la roche en anglais, est nommé ainsi parce que c’est une forme dure (comme la pierre) du Blues.

Plus dur que le Rock, il y a le Hard Rock. Et encore plus dur, il y a le Metal.

Le Metal est donc un genre musical qui se réclame plus dur que le Hard Rock, lui-même plus dur que le Rock, lui-même plus dur que le Blues. On est donc là dans une logique d’escalade de la dureté, que l’on peut ensuite voir se poursuivre dans les sous-genres du Metal lui-même.

Caractéristiques distinctives

On peut facilement se perdre en conjectures en recherchant toutes les caractéristiques du Metal. Cela est d’autant plus vrai que le genre est subdivisé en une multitude de sous-genres, qui peuvent partager un certain nombre de caractéristiques pour certains, mais aussi avoir chacun leurs propres caractéristiques qui les distingue des autres.

En particulier, il n’y a pas de consensus absolu pour distinguer le Hard Rock du Heavy Metal, sous-genre premier du Metal.

Caractéristiques communes avec le Hard Rock

De nombreuses caractéristiques du Metal son directement héritées du Hard Rock et lui sont donc commune avec ce dernier.

L’un des groupes de Hard Rock dont les titres sont le plus souvent confondus avec du Metal est le groupe australien AC/DC. Les caractéristiques énoncées ci-après seront donc illustrées par des exemples issus du répertoire de ce groupe.

  • Grande importance accordée à la guitare électrique. Les groupes sont d’ailleurs souvent organisés autour de deux guitares : une guitare rythmique et une guitare soliste. Avant même le Hard Rock, cette caractéristique est héritée du Blues.

    C’est bien le cas pour le groupe AC/DC, avec les frères Young : Malcolm à la guitare rythmique et Angus à la guitare soliste.

    S’ajoutent traditionnellement à ces deux guitares une batterie et une guitare basse.

    Dans certains groupes de Metal, d’autres instruments peuvent s’ajouter à ces derniers (claviers par exemple). C’est particulièrement le cas dans des sous genre folkloriques de Metal, faisant la part belle à des instruments traditionnels (par exemple celtiques ou scandinaves).

    A la marge, on peut également trouver des groupes faisant carréement l’impasse sur les instruments de bases cités plus haut, sans qu’on leur conteste leur appartenance au Metal. C’est très notoirement le cas du groupe finlandais Apocalyptica, assemblé autour d’un trio de violoncelles accompagnés d’une batterie.

  • Sons saturés, en particulier pour la guitare rythmique (ou un éventuel instrument de substitution, comme les violoncelles du groupe Apocalyptica).

    Les exemples dans le répertoire d’AC/DC sont légion. On peinerait plutôt à trouver des morceau sans guitare saturée.

  • L’emploi fréquent d’accords de puissance, qui s’inscrit dans une recherche d’intensité et de sons « durs ».

  • Rythmiques guitare fréquemment organisées en un phrasé en staccato.

    Le staccato, par opposition au legato, est le fait que les notes jouées ne soit pas liées en un continuum de son, mais plus hâchées et séparées de de brefs silences. Un exemple manifeste est l’introduction à la guitare de Highway to Hell du groupe australien AC/DC, qui est un morceau de Hard Rock et non de Metal.

Caractéristiques spécifiques, non partagées avec le Hard Rock

  • Le Metal, dans la lignée de la surenchère que représente l’évolution du Rock, puis Hard Rock et enfin Metal, à une tendance générale à être plus dur, plus intense. Bref, à « envoyer plus lourd ».

    Cela ne signifie pas que le plus doux des morceaux de Metal sera forcément plus dur que le plus dur des morceaux de Hard Rock. Nous parlons là de tendance générale, et comme pour toute tendance générale (et non pas totale), on pourra faire valoir des contre-exemples.

    Cette tendance plus lourde passe notamment par l’emploi de certaines structures rythmiques. Je pense notamment à ces rafales de doubles ou quadruples croches en palm-mute, souvent sur des accords de puissance. Ces enchaînements rythmiques sont, à mes oreilles, l’une des meilleures signatures du Metal.

  • Certaines thématiques abordées sont typiques du Metal plutôt que du Hard Rock.

    L’univers du Hard Rock tourne volontiers autour de thèmes comme une certaine idée de liberté, les motos, les grosses voitures, les filles …

    Dans le folklore du Metal, on retrouvera souvent des références aux démons et au diable (au point où elles sont quasiment omniprésentes dans certains sous-genres, comme la Black Metal). Les thèmes épiques de batailles antiques ou médiévales ou les références à d’anciennes religions traditionnelles (paganisme) sont aussi souvent abordés.

Copyright © 2020 Guillaume Ponce
Creative Commons - Attribution - Partage dans les mêmes conditions